Flirt (79-523)

Patrice Saucier

La voluptuosité de ses courbes faisait passer la butch assise à côté d’elle pour une fosse sceptique parlante.

L’éclat de ses longs cheveux faisait passer la publicité de shampoing derrière elle pour une banale réclame de serpillère.

Le ridicule de son petit roman d’amour faisait passer l’intérieur de son crâne pour une cave sombre où dorment des souris.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s