Pizza de Noël

Patrice Saucier

Dans un Montréal engourdi par un froid sibérien, on entendit minuit sonner, alors que partout, enfin presque partout, le cœur était à la fête et aux excès, et ce, avec la bénédiction de la tête…

Quelque part dans un lieu enveloppé d’une lueur glauque et d’une aura de tristesse, malgré le magnifique sapin de Noël illuminé à l’entrée, dans une pièce que l’on nommait simplement salle d’attente, un couple s’étreignit et se  souhaita un Joyeux Noël devant une pizza à moitié chaude et un magnum de Coke qui venait avec.

L’homme et la femme, le visage lumineux malgré certaines traces de fatigue, délaissèrent ensuite leur repas, le temps de rencontrer quelqu’un de plus important qu’une pointe pepperoni-fromage provenant d’une « authentique » pizzeria du quartier Côte-des-Neiges.

On  somma au couple d’enfiler prestement une jaquette jaune. Ensuite, il fallait soigneusement se laver les mains avec du savon et un produit aseptisant d’hôpital s’apparentant à du Purell.

Ensemble, nos deux éclopés s’éclipsèrent dans une autre salle remplie de bruits, de lumières clignotantes et surtout de bébés endormis. À leur petit garçon qui dormait à poings fermés dans son incubateur, ils lui murmurèrent le plus doux des « Joyeux Noël », sans doute plus doux et plus vrai que ceux que l’on se souhaite en état d’ébriété et de goinfrerie avancées!

Noël ne les avait guère invité à son party bruyant. Néanmoins, sans trop le savoir, ils venaient de contribuer au sauvetage d’une période de l’année qui a perdu tout son sens…

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s