Entre deux stations : Nutella

Entre Côte-Vertu et Du Collège, une rage de sucre me frappe. C’était inévitable. J’avais oublié de déjeuner et ce goût fétide que je découvrais dans ma bouche m’indiquait qu’encore une fois, j’avais oublié de me brosser les dents. Quelle idée de me manger un chips au vinaigre en pleine figure !

Il est à peine 10 h ! Cet homme trapu et portant fièrement son t-shirt Tête à claques est-il un Américain ? Il s’empiffre de cette mixture de pommes de terre et de saveur artificielle de vinaigre à très grande vitesse. Comme si la crise cardiaque était imminente et qu’il voulait manger sa vie jusqu’à la dernière miette…

À côté de lui, cette femme portant le niqab s’éloigne à grande vitesse, visiblement perturbée par l’odeur du vinaigre. Mais comment peut-elle respirer sous ce truc ?

Moi, je reste. Je me sens l’âme d’un résistant pour la liberté du sucre. Si seulement la vie était un dessert, il y aurait longtemps que mon combat serait gagné…

Je me réconforte à l’idée que peut-être ma maîtresse acceptera de se badigeonner le corps avec du Nutella ?

Pour le savoir, je dois attendre à Lionel-Groulx.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s