Le grand pardon qui tache

Fuck all

De toute façon, j’ai des choses à me faire pardonner. Pas vrai ?

Il faudrait que je sois plus doux, plus sensible, plus à l’écoute des autres. Pas vrai ?

Il faudrait que j’arrête d’utiliser des mots qui blessent, des mots qui tachent le blanc des consciences avec de la grosse merde brune. Pas vrai ?

Il faudrait que je marche à tâtons dans les plaies des bien-pensants plutôt que de taper du pied dedans comme un danseur de flamenco intoxiqué au rioja. Pas vrai ?

Il faudrait que j’aborde mes sujets sans traces de break au fond d’un caleçon. Pas vrai ?

Dans la vie, il y a des choses qui font chier. Ou bien on essuie avec du Cotonelle ou bien on se laisse planter le nez dans le tas pour juger de la situation…

De toute façon, WHO CARES??????? J’ai des choses à me faire pardonner. Pas vrai ?

Mais de quoi, au juste?

Là, il faut entreprendre de recherches. Fouiller dans mes propres souillures. Lire ici “mes démons”.

Il faut que j’y aille. GROSSE ENVIE!

 

 

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s