Attaque

-Sinon toi, ça va ?

-Bof… Je ne choisis jamais l’heure de mes attaques de panique, mais à part ça…

-Comment ça ?

Je lui ai tout raconté. Sur sa terrasse parisienne, je m’étais bien installé pour me livrer, mon espresso à la main. J’en avais besoin.

Après le café, ce fut deux verres de rouge. Un après l’autre. Un bordeaux suivi d’un Rousillon. J’étais fin prêt pour lui raconter mon histoire.

C’était hier soir, dans mon lit, après un bon repas chez Pomodoro en bonne compagnie. À Montréal, hier soir. Pomodoro, un restaurant italien dans la Petite Italie. J’ai mangé une pizza napoletana.

Mon coeur a commencé à battre plus fort et après avoir déposé mon livre sur la table de chevet, tout a basculé.

(…)

Ensuite, je lui ai fait l’amour pendant une heure et je suis reparti à mon hôtel parisien.

modigliani-3

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s